Galeries d’art moderne et contemporain en France

La galerie d’art en France, privée ou publique, laissant trace différents œuvres fascinant les passionnés d’œuvre d’art venant des 4 coins du monde. En effet, celle-ci peut être intégré dans un lieu d’exposition indépendante ou dans une musée qui faisant l’objet de commerce et de rencontre.

Les différents types de galeries d’art contemporain en France

De prime abord, les galeries d’art contemporain en France sont caractérisées par les œuvres célèbres datant des années 1945 jusqu’à nos jours, notamment celles de : A2Z Art Gallery (année 2009), Bernard Buffet, Chantal Crousel (1980), Daniel Templon (1966), Denise René (1944), Georges Philippe et Nathalie Vallois (année 1990),  Jérôme de Noirmont (1994 a 2013), Kamel Mennour (1999), Laurent Strouk (1986), Maz Hetzler (2014), Maximilien Luce, Michel Rein (2000), Nathalie Obadia (1993), Robert Combas, Roberto Casamonti (2009), Thaddaeus Ropac (1990), Valérie Guérin (2011), etc. Ensuite, la galerie d’art contemporain français conserve différents types : arts plastiques,  sculpture, photographie ou autres. En effet, les œuvres à base d’art plastique sont visibles en architecture ou dessin ou gravure ou peinture ou autre. A l’instar, l’Ale’ya de Milton Becerra et Durban Segini, le Bois de Belle Rivière, les tuiles céramiques d’Alexandre Mancini, le Saytour Torchons de Nîmes et entre autre. Par contre, la sculpture contemporaine française se caractérise par les œuvres de François Pompon (l’Ours blanc) et Niki de Saint-Phalle (l’Ange protecteur dans le hall)… Et la photographie contemporaine française reflète les œuvres de Christine Spengler, JR, Sophie Calle et Valérie Belin… Puis, certaines galeries conservent différentes œuvres a titre de patrimoine, alors que d’autres sont exposées en publique pour être commercialisées… Pour en savoir davantage, vous pouvez poursuivre sur galerie-d-art-contemporain.com

Différence entre art moderne et art contemporain

Les galeries d’art sont en général caractérisées par l’architecture, les arts plastiques, le dessin, la gravure, la peinture, etc.

Toutefois, ce sont en général la délimitation temporelle et les courants de pensée qui les diffèrent.  Si l’art moderne français est caractérisé par les œuvres artistiques datant des années 1870 à 1950,  tandis que l’art contemporain français commence à partir des années 1945. Puis, l’art moderne ajoute différents courants de pensée, notamment : l’abstraction, l’art nouveau, le constructivisme, le cubisme, le dadaïsme, expressionnisme, fauvisme, figuratif, futurisme, impressionnisme, matiérisme, postimpressionnisme, surréalisme, symbolisme, etc.).

Les différents types de galeries d’art moderne en France

En premier lieu, la galerie d’art moderne recense toutes les créations artistiques célèbres, les pop arts  ainsi que les courants de pensée datant des années 1870 jusqu’au milieu des années 1950. En effet, celles-ci ont été initiées par Édouard Manet et les différents peintres (abstraction, art nouveau, constructivistes, dadaïstes, expressionnistes, fauvistes, figuratifs, futuristes, impressionnistes, matiéristes, postimpressionnistes, surréalistes, symbolistes, etc.). En second lieu, vous pouvez y trouver les peintres français suivants : André Derain, Antoine Martinez, Auguste Renoir, Baudelaire, Bernard Buffet, Cézanne, Claude Monet, Daniel du Janerand, Eugene Robert, Fernand Léger, Francis Picabia, Gaston Sébire, Gauguin, Georges Braque, Gustave Moreau, Jean Carzou, Jean Dubuffet, Jean Fautrier, Juan Gris, Louis Vuillermoz, Marcel Duchamp, Matisse, Maurice Boitel, Pierre Henry, Pierre Puvis de Chavannes, Zola, Yves Brayer, etc.

En dernier lieu, vous pouvez choisir parmi les œuvres cultes suivantes : l’Amphore de reve (1968), les Arbres bleus, l’Automne (1865), la Baignade ou Deux baigneuses, la Balustrade, Camille sur son lit de mort (1879), le Compotier et verre (1912), la femme aux figues, la Fleur-miroir (1948), le Manneporte à Étretat (1886), le Mât dans le port d’Anvers (1906), la nature morte aux fruits (1932), le Paradis perdu, le Parc Monceau (1900), le Petit Éclaireur (1913), le Pont d’Argenteuil (1874), les poteries a décor zoomorphe et anthropomorphe, la Promenade (1875), les Roses, le Sentier dans la foret (1929), le soleil couchant (1889), le soleil levant (1872), le Sommeil (1867), les Toits bleus, le Travail (1863), etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *